logo

Mardi 7 août 2018

Jeunes Talents d’exception
20:00 (ouverture des portes 19:30)

 La chapelle musicale Reine Elisabeth a réuni six de ses meilleurs solistes des différentes sections, piano, violon, violoncelle, alto, pour interpréter le superbe sextuor pour piano et cordes en mi bémol majeur de Mikhaïl GLINKA composé en 1832.

Au cours de ce concert insolite et prodigieux, on y retrouvera également la jeune et talentueuse violoniste de 15 ans Alexandra Cooreman, élève de Augustin Dumay depuis l’âge de 10 ans, ainsi que la surprenante  jeune belge de 11 ans Eléonore Kalengayi qui jouera du Kachaturian, Liszt, …

 Au programme : Glinka, Brahms, Tchaikovsky, Dvořák, Milhaud, Saint-Saëns

 Biographie des intervenants :

web_nareh_arghamanyanNareh Arghamanyan, piano

Lauréate du concours international de Montréal, Nareh Arghamanyan éblouit les spectateurs du monde entier venus l’applaudir au Musikverein de Vienne ou au Lincoln Center de New York, mais aussi au Wigmore Hall, à la Philharmonie de Berlin, à la Laieszhalle de Hambourg, au Gassteig de Munich, à la Konzerthaus de Vienne, à la Gewandhaus de Leipzig, à la Konzerthausde Dortmund, à la Tonhallede Düsseldorf, au Gardner Museum de Boston, au Petronas Hall en Malaisie, au Concert Hall d’Osaka, etc.Elle collabore avec de nombreux orchestres, parmi lesquels l’Orchestre symphonique de Vienne, l’Orchestre symphonique de Birmingham, l’Orchestre radio-symphonique de Vienne,l’Orchestre de chambre de Vienne, laTonhallede Zurich, l’Orchestre radio-symphonique de Francfort, le NDR Sinfonieorchesterde Hambourg,l’Orchestre radio-symphonique de Berlin, l’Orchestre de l’Opéra d’Oslo, les orchestres philharmoniques de Strasbourg et de Monte-Carlo,l’Orchestre de la RTÉ de Dublin,la Sinfoniettade Hong Kong, les orchestres symphoniques de Kyoto et de Pasadena, l’Orchestre philharmonique de Malaisie, et les orchestres symphoniques de Vancouver et d’Indianapolis. Elle participe à plusieurs festivals, dont le festival de Lucerne, les Festspiele de Bregenz, Mecklenburg et Schwetzinge, les festivals du Schleswig-Holstein, de Lanaudière, de Tanglewood, de Marlboro, de Singapouret de Portland. Le premier disque de Nareh sort en 2009 chezAnalekta, puis en 2011 chez Pentatone, incluant des œuvres solos de Rachmaninov. De plus, elle collabore avec leRundfunk-Sinfonieorchesterde Berlin et Alain Altinoglupour enregistrer deux disques supplémentaires contenant l’ensemble des œuvres orchestrales pour piano de Liszt, ainsi que des concerts pour piano de Prokofiev et Khachatourian. Ces disques rencontrent un grand succès. Elle a récemment enregistré le concerto pour piano de F. Danzi avec l’Orchestre de chambre de Munich et Howard Griffiths ; il sortira bientôt chez Sony Classical. Née en Arménie en 1989, elle étudie avec A. Gurgenov à l’école de musique Tchaïkovski d’Erevan avant d’être admise, à l’âge de 15 ans, à l’Université de musique de Vienne aux côtés de H. Medjimorec and A. Kouyoumdjian.

Depuis septembre 2016, Nareh est en résidence à la Chapelle musicale Reine Élisabeth, sous la direction de Louis Lortie.

web_alexandra_cooremanAlexandra Cooreman, violon

Née à Bruxelles en 2003, de nationalité belge et polonaise, Alexandra débute le violon à l’Académie de musique de Berchem-Sainte –Agathe à l’âge de cinq ans. En 2012, elle se produit en soliste avec L’Orchestre de Chambre de Waterloo sous la direction d’Ulysse Waterlot. En mars 2013, elle participe au concours international « Bravo ! » et elle remporte le 1er Grand Prix « Fondation A. Grumiaux ». En mai 2013 Alexandra remporte le Prix Bärenreiter et devient Lauréate Absolue de « Kocian Violin Competition » en République Tchèque. En mars 2014, elle est premier Lauréat Catégorie A au Concours Musique Breughel et  joue en République Tchèque avec The Chamber Philharmonic Orchestra Pardubice, sous la direction de Petr Louzensky. Elle joue également  avec L’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie lors du Concert de Noël au Palais Royal. En 2015, elle est sélectionnée pour les Masterclass publiques d’Augustin Dumay à la Fondation Louis Vuitton à Paris. Elle se produit à plusieurs reprises au Festival Classissimo. En 2016 et 2017, Alexandra participe à L’Académie Internationale de Musique de Yurij Bachemet à Sotchi, et à la Masterclass d’Augustin Dumay enregistrée par « The Masterclass Media Foundation ». En septembre 2016, Alexandra se produit en soliste avec le Gulbenkian Orchestra de Lisbonne sous la direction d’Augustin Dumay. En 2017, elle participe à la Masterclass de Giuliano Carmignola.

Depuis 2013, Alexandra étudie à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth sous la direction d’Augustin Dumay et Tatiana Samouil.

web_julia_puskerJulia Pusker, violon

Née dans une famille de musiciens, Júlia Pusker apprend la musique dès l’âge de 5 ans. En 2005, elle intègre l’École spéciale pour jeunes talents exceptionnels de l’Académie de musique Franz Liszt de Budapest, où elle étudie auprès de Katalin Kokas et István Kertész. En 2011, elle s’installe à Londres pour poursuivre ses études sous la direction de György Pauk à l’Académie royale de musique. Elle y obtient son diplôme en 2016. En 2013, elle enregistre une version chambriste de la symphonie no 2 de Bruckner avec Trevor Pinnock et l’Ensemble des solistes de l’Académie royale. Elle figure sur le deuxième disque de la série sur la symphonie de chambre de l’Académie royale de musique, sorti chez Linn Records. En 2014, elle reçoit les prestigieux prix Junior Prima et Kodály dans sa Hongrie natale. Au cours de la saison 2015/2016, elle fait des apparitions aux côtés de l’Orchestre de la Philharmonie nationale hongroise sous la direction de ZoltánKocsis, des London Mozart Players, de l’Orchestre de chambre Franz Liszt, de l’Orchestre philharmonique Pannon et de l’Orchestre à cordes de Budapest. Elle participe également à des concerts de musique de chambre au festival de musique d’Aldeburgh, au festival Dino Ciani et au TwoMoors Festival. Ses autres récitals l’entraînent en Espagne, en Hongrie, en Angleterre et en Allemagne. Pour la saison 2016/2017, elle est sélectionnée comme jeune artiste du programme de Saint John’s Smith Square et elle remporte le prix pour jeunes concertistes de Making Music.

Depuis septembre 2016, elle est artiste en résidence à la Chapelle musicale, sous la direction d’Augustin Dumay.

web_helene_dessaintHelène Desaint, Alto

Née à Paris, elle commence l’alto au conservatoire du XXe de Paris, avec Jean-Baptiste Brunier, puis elle poursuit ses études au CNR de Paris et à l’Ecole Nationale de Musique de Gennevilliers avec Bruno Pasquier et Pierre-Henry Xuereb. Elle entre en 2004 au CNSMD de Lyon dans la classe d’alto de Tasso Adamopoulos et obtient en juin 2008 le DNESM mention très bien. Après avoir suivi un an une classe de perfectionnement à la Musikhochschule de Lübeck dans la classe de Miguel da Silva, elle obtient un Master de soliste au Conservatoire de Genève dans la classe de Nobuko Imai et Miguel da Silva. Hélène donne de nombreux concerts en France et à l’étranger, en soliste, en formation de musique de chambre ou encore en orchestre. Elle se produit en soliste avec orchestre dans la Symphonie Concertante de Mozart avec Olivier Charlier, Musical humors de Philippe Hersant, dans le Concerto de Bartòk à Genève et récemment avec l’orchestre de la Gulbekian à Lisbonne. Elle se produit également en musique de chambre dans différents festivals Elle a fait partie du Finzi quartet à Londres et fonde en 2012 l’ensemble Zerlina (Trio à cordes/Quatuor avec piano ) Elle est régulièrement invitée comme alto solo à l’orchestre de chambre d’Auvergne. Parallèlement à l’étude du répertoire classique, elle s’attache à défendre le répertoire moderne et contemporain Dernièrement elle a créé dans le cadre du Festival Présence, les Trois strophes pour Patrice Lumumba de Bernard Cavanna pour alto solo et ensemble, avec l’Ensemble 2 e 2 m sous la direction de Pierre Roullier. Elle enregistre en décembre 2009 cette pièce pour le label Aeon (Harmonia Mundi). Elle est membre de l’ensemble 2e2m depuis peu.

En septembre 2009 elle remporte un Prix d’interprétation à l ‘Académie Ravel Elle a reçu le soutien du Mécénat Société Générale en 2009 et de l’ADAMI en 2010.

Elle joue un alto de Giuseppe Sgarbi de 1882 prêté par un mécène privé allemand

Depuis décembre 2014, elle étudie à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth, en Belgique, dans la section alto sous la direction de Miguel da Silva.

web_isaline_leloupIsaline Leloup, contrebasse

Contrebassiste professionnelle depuis de nombreuses années, Isaline Leloup s’est toujours passionnée pour différents styles musicaux. Après un Master en contrebasse classique obtenu en 2012 dans la classe de Christian Van der Borght au Conservatoire Royal de Musique de Bruxelles, elle obtient l’année suivante son agrégation. Elle perfectionne ensuite son apprentissage en effectuant un Post-Graduat sur le travail orchestral dans la classe de Korneel Lecompte au Koninklijk Conservatorium of Brussel.

Parallèlement, Isaline se produit au sein de l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège, de l’Opéra Royal de Wallonie, de la Monnaie, de l’Orchestre Symphonique de l’Opéra des Flandres ou deFilharmonie à Anvers. Elle est également membre de l’orchestre de chambre BOHO Players et du quatuor de contrebasses « The Bass Stop Quartet ».

Depuis quelques années, elle se passionne pour le travail d’interprétation sur instruments d’époque. Elle apprend alors le violone (basse de viole) avec Benoît Vanden Bemden. Elle part également en France étudier le répertoire classico – romantique sur contrebasse ancienne avec les membres de l’Orchestre des Champs-Elysées de Paris. Elle y fait non seulement un travail d’apprentissage technique de l’instrument mais également un travail de recherche sur les traités musicaux et l’étude du style.

Actuellement, Isaline poursuit sa carrière orchestrale aussi bien en Belgique qu’à l’étranger. Elle participe régulièrement à plusieurs collaborations avec les élèves de la Chapelle Musicale Reine Elizabeth. En parallèle, elle se produit dans plusieurs ensembles professionnels de musique ancienne comme les Agrémens, l’orchestre parisien Insula et l’ensemble La Tempête. Isaline se spécialise également dans l’étude de la Contrebasse Classique Viennoise (ou Violone Viennois) et de son répertoire à la Schola Cantorum de Bâle auprès de David Sinclair.



Les commentaires sont fermés.