logo

Mercredi 8 août 2018

Trio avec piano : Eliane Reyes (piano), Philippe Graffin (violon), Philippe Muller (violoncelle)
20:00 (ouverture des portes 19:30)

Au programme : Gliere, Chopin, Ravel

web_Eliane_reyes_2Eliane Reyes – Piano

Invitée sur les scènes du monde entier, Eliane Reyes séduit par sa personnalité musicale, elle ose, sans cesse, creuser de nouveaux sillons, en conservant toujours ce toucher subtil qui est son identité.

Eliane Reyes joue sous la direction des plus grands chefs tels que Rudolph Barshai, Roberto Benzi, Lionel Bringuier,…. En février 2018, elle se produit aux folles journées de Nantes dans deux récitals.

Sa riche  discographie comportant Chopin, Chostakovich, Debussy, Brahms, Milhaud, Tansman, Godard, Nicolas Bacri…… a obtenu de nombreuses récompenses : « Pianiste maestro » dans la revue « Pianiste », « Ring » de Classic info, « Joker » de Crescendo , 5 Diapason, « supersonic » dans Pizzicato. Elle a obtenu » la clé d’or » de Resmusica pour son enregistrement en solo des 24 intermezzi d’A. Tansman. Eliane Reyes est nommée à trois reprises aux « International Classical Music Awards » et elle obtient les « Octaves » de la musique en Belgique.

Eclectique dans ses programmations, Eliane a conçu des concerts lectures avec Patrick Poivre d’Arvor, Jean-Yves Clément et Michel Onfray et bien d’autres.

Formée d’abord par sa mère, elle donne son premier récital à l’âge de 5 ans et reçoit la même année, le prix César Franck. Ses rencontres avec Gyorgy Cziffra à l’âge de dix ans qui en fit la plus jeune lauréate de sa fondation ainsi que celle avec Martha Argerich à l’âge de 14 ans, marquent une étape décisive dans sa vie de pianiste. Elle étudie au Conservatoire Royal de Bruxelles, puis, à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth, à la Hochschule der Künste de Berlin, au Mozarteum de Salzbourg, au Lemmens Institut à Leuven ainsi qu’au CNSM de Paris sous l’égide de Michel Beroff, Brigitte Engerer et Jacques Rouvier en 3ème cycle.

Aujourd’hui, Elle enseigne au Conservatoire Royal de Musique de Bruxelles ainsi qu’au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. En octobre 2016, elle devient la première pianiste belge à recevoir les insignes de Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres en France.

web_philippe_graffinPhilippe Graffin – Violon

« His understanding of the idiom is second to none” gramophone magazine (St Saens concertos/ Hyperion)

Élève de Josef Gingold aux États Unis, lui-même un élève d’Ysaye, et de Philippe Hirschorn notamment, Philippe Graffin est Lauréat du concours Fritz Kreisler en Autriche, où Lord Menuhin le découvre et l’invite à enregistrer son premier disque sous sa direction.

Il a partagé depuis la scène avec certains des artistes emblématiques de notre époque tels que Mtislav Rostropovich, sir Roger Norrington, Ernest Bour, sir Yehudi Menuhin, Stephen Kovacevich ou le chef roumain Sergio Comissiona.

De nombreux compositeurs on écrit et dédiés leurs œuvres à Philippe Graffin, le composteur russe Rodion Shchedrin, son « concerto parlando », David Matthews son concerto n.2, le compositeur lithuanien Vytautas Barkauskas , ‘jeux’ pour violon et orchestre, ainsi que son double concerto avec l’altiste Nobuko Imai,…

Philippe a créé aussi le concerto de Yves Prin et de nombreuses œuvres écrites pour lui par Philippe Hersant.

Récemment il a crée et enregistré  le concerto du compositeur anglais Peter Fribbins, spécialement écrit pour lui.

Il a été invité dans des festivals prestigieux tels que les BBC Proms, Enescu festival à Bucharest, festival de radio France, Kuhmo , Finlande, Rotterdam Gergiev festival, ou les folles journées , à Nantes, festival musiq 3 ,Bruxelles, ou le « printemps du violon », Paris.

Sa discographie est très riche et comprends déjà une cinquantaine de disques dont plus d’une trentaine de concertos dont une grande partie sont enregistrés pour la première fois.

En tant que chambriste Philippe a été invité à la Lincoln Center Chamber music society, au Wigmore hall de Londres régulièrement et il est le fondateur de « consonances » ,  festival de saint Nazaire, qu’il a dirigé pendant 25 ans.

Il a aussi créé plusieurs événements, notamment plusieurs festival autour du compositeur Eugène Ysaye, au Wigmore hall de Londres, avec l’orchestre de la résidence de la Haye, ainsi que prochainement à Knokke, en Belgique.

Aussi il a invité l’acteur Gérard Depardieu, pour une série de concerts- lecture en Belgique , pour la télévision belge, A Flagey, Bruxelles.  » la nuit nous appartient  » .

Il est directeur artistique du festival Ysaye au Japon, octobre 2018.

Ces derniers enregistrement inclus le concerto de Britten avec le philharmonia de Londres, disque du mois pour Gramophone Magazine, ainsi que le concerto de Mendelssohn et Schumann avec l’orchestre de chambre de Padua et les œuvres pour violon et orchestre de Joseph Jongen avec l’orchestre de Anvers.

Il enseigne au conservatoire royal de Bruxelles et au CNSM de Paris.

Philippe Graffin est directeur artistique du festival Ysaÿe à Knokke le Zoute,  qu’il a créé  en 2017, et directeur artistique des concerts de La Mirande  en Avignon .

web_philippe_mullerPhilippe Muller – Violoncelle

Né en Alsace, Philippe Muller a été marqué par les traditions musicales à la fois françaises et allemandes qui sont propres à sa région. Il en a gardé un esprit ouvert aux différentes cultures qui trouve aujourd’hui à s’exprimer dans une carrière aux facettes multiples.

Interprète d’un répertoire délibérément éclectique, il se produit en soliste, mais aussi comme membre de divers ensembles de musique de chambre, tout particulièrement en trio qui est sa formation de prédilection. En 1970, il forme avec Jacques ROUVIER et Jean-Jacques KANTOROW un ensemble longtemps apprécié pour son dynamisme et son homogénéité.

De nombreux festivals l’invitent régulièrement dans le monde entier. Il a joué dans les plus grandes salles d’Europe, du Japon, de Corée, ainsi qu’en Australie, au Canada, aux États-Unis et en Amérique latine.

De 1979 à 2014, il enseigne le violoncelle au Conservatoire de Paris, succédant à son maître André Navarra. Philippe Muller a formé un grand nombre d’élèves dont certains font déjà une carrière remarquable. Il poursuit maintenant son travail pédagogique à la prestigieuse « Manhattan School of Music » à New-York.

Sept années de travail avec l’Ensemble Intercontemporain lui ont permis de bien connaître et maîtriser la musique de notre temps.

Sa discographie abondante est le reflet de sa personnalité et aborde avec un égal bonheur les œuvres de Vivaldi, Beethoven, Brahms, mais également Fauré, Ravel, Martinu, Malec et Merlet, sans oublier l’intégrale des Suites de Jean-Sébastien Bach réalisée en 2007.



Les commentaires sont fermés.